Choisir sa motorisation de portail : ce qu’il faut savoir

"

Ouvrir son portail électrique en restant bien à l’abri dans sa voiture est un vrai confort. On se sent aussi plus rassuré avec un portail verrouillé par un automatisme. Mais comment bien choisir sa motorisation de portail ? Portail battant ou portail coulissant, voici les critères à prendre en compte pour installer le bon moteur de portail.

La motorisation d’un portail coulissant : simplicité et longévité

Il est toujours mieux de prévoir d’automatiser un portail en même temps que sa pose. Cependant, installer un système automatique de fermeture sur un portail coulissant est relativement simple. Pour choisir la bonne motorisation, vous devrez tout de même tenir compte du type de coulissement, à rail ou auto-porté, et du poids du portail. En effet, chaque moteur de portail coulissant peut supporter un poids maximal qui, s’il est dépassé, endommage rapidement le système. Néanmoins, la motorisation à crémaillère s’avère robuste et fiable. Elle peut supporter les poids importants de portails en fer forgé ou en bois et ne requiert aucun entretien.

La motorisation d’un portail battant : à bras ou à vérin, visible ou enterrée

Le portail électrique battant supporte deux types de motorisation.

La motorisation à bras est la motorisation classique d’un portail à deux vantaux. Les bras articulés sont installés de chaque côté de l’ouverture. Certes encombrant, ce système s’adapte néanmoins à n’importe quel portail battant.

La robustesse de la motorisation à vérin la rend plus adaptée aux portails lourds. Elle se fait plus discrète, car plus compacte que le système à bras, mais elle fonctionne plus lentement. Elle doit être très solidement fixée pour supporter la traction.

Le portail battant a l’avantage de pouvoir recevoir une motorisation enterrée. Peu importe le matériau et le système utilisé, la motorisation de portail enterrée s’adapte à tous. Chaque moteur est enfoui dans le sol aux deux extrémités du portail. Le système automatique de fermeture est donc invisible et ne prend pas de place. De plus, le portail s’ouvre rapidement et avec un angle pouvant dépasser les 180°. Les moteurs enfouis sont protégés et le risque de panne est très réduit. La pose d’une motorisation enterrée sur un portail déjà existant nécessitera des travaux de maçonnerie et d’électricité qui peuvent s’avérer coûteux. Mieux vaut donc envisager cette solution lors de votre projet global d’installation de portail.

Les autres critères de choix pour la motorisation de portail

Le choix de l’automatisme du portail doit également tenir compte de sa fréquence d’utilisation. Combien de fois par jour ai-je besoin de solliciter le système automatique de fermeture ? Un nombre important d’allées et venues quotidien sollicitera la motorisation qui devra être plus robuste pour ne pas s’user prématurément. 

La vitesse d’ouverture compte aussi beaucoup, surtout pour les personnes pressées ! Attendre à chaque passage de longues secondes que le portail s’ouvre entièrement peut devenir pénible à la longue. Vérifiez donc bien le temps d’ouverture proposé sur la motorisation envisagée. Selon la motorisation choisie, prévoyez une arrivée électrique adaptée ainsi qu’une batterie de secours en cas de coupure de courant.

Autres articles

Choisir un interphone adapté à ses besoins

Choisir un interphone adapté à ses besoins

Fréquemment utilisés pour sécuriser l’entrée des immeubles, les portiers audio et vidéo se démocratisent sur les portails des maisons. Ces contrôles d’accès à...

Une Question ?

Un Conseil ?

Notre équipe est disponible pour vous conseiller, et vous proposer la solution qu’il vous faut ! Nous vous proposons un devis / une étude personnalisée en 48H.

Nous suivre

Pin It on Pinterest

Share This